"Faire du beau dans l’utile"
Art et Industrie à Sommevoire
XIX-XXème siècles
le pont Alexandre III - Paris
> Antoine Durenne (1822 - 1895) est un fondeur français.
Antoine Durenne est sorti de l’Ecole des Arts et Métiers d’Angers en 1841 et en 1842 de l’Ecole des Beaux Arts. Il a été membre fondateur de l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs.
"Faire du beau dans l’utile"
Devise de L’Union Centrale des Beaux-Arts Appliqués à l’Industrie dont Durenne fut un des cofondateurs. Concept toujours actuel, plus connu aujourd’hui sous le terme de "Design".
- Le pont Alexandre III - Paris
  • C'est en 1857, qu' Antoine DURENNE rachète l'usine de Sommevoire, qui éxiste depuis une vingtaine d'années. Grâce à sa collaboration étroite avec des artistes et une qualité technique indiscutable, il va rapidement tenir une place préponderante dans la fonte d'art française. Avec lui, la fonte de fer et d'ornement acquiert son titre de noblesse. La firme collectionne les récompenses lors des Expositions Universelles de Paris en 1867 et 1900, de Vienne en 1873 auxquelles elle participe.


  • L'usine DURENNE orne le monde. Ses bronzes ou fontes ornent des villes des Etats-Unis, du Canada, du Vénézuela, de Colombie, de Russie, de Guinée . C'est dans une grange que sont stockés les modèles en plâtre des oeuvres en fonte ou en bronze. Diligenté par Mme Anne Pingeot, Conservateur Général du Musée d'Orsay, l'inventaire répertorie 700 modèles.
La Ross Fontaine à Edimbourg
La fontaine du Capitole à Washington
- La fontaine du Capitole à Washington
- La Ross Fontaine à Edimbourg
> Antoine Durenne et la fonderie d'art
  • 1856 - Estimant que la fonte est un produit d’avenir, Antoine Durenne, fort de son expérience parisienne - rue Planche Mibray, près du Pont Notre dame - dans le commerce de fonte et de fer de M. Boutilier, négocie le rachat de l’entreprise Viry dont il veut augmenter la capacité. Il pose, en effet, dès cette date avant même l’acquisition, une demande d’extension : un haut-fourneau supplémentaire et le maintien des installations existantes.

  • 1857 - Antoine Durenne arrive officiellement à Sommevoire : il achète l’usine du Moulin Neuf avec deux associés, Mrs Zégut et Petit.

  • 1858 - L’autorisation d’extension est accordée. Antoine Durenne devient seul propriétaire. Il modernise l’organisation et les équipements de l’usine.

  • Commence alors l’histoire de Sommevoire avec la fonte décorative et la fonte d’art. Après les fondateurs de la fonderie d’art - M. Victor André qui créa le Val d’Osne en 1834, signature lisible sur des monuments du monde entier ; Ducel et Calla - Durenne associera avec audace l’art à l’industrie en rendant dans ses productions l’œuvre des artistes avec lesquels il travaille (Carrier Belleuse, Rouillard, Nicolas Caïn, Mathurin Moreau, Bartholdi...).
  • Durenne deviendra actionnaire d’une trentaine d’entreprises, sera maintes fois honoré des grands prix des expositions et salons internationaux.
    Partout à Paris, statues et fontaines, luminaires portent le nom de Sommevoire et témoignent encore de l’empire industriel que Durenne bâtit : Alexandre de Serbie place de la Muette, le cheval et l’éléphant sur le parvis du Musée d’Orsay, le pont Alexandre III côté avenue des Champs Elysées (l’autre côté ayant été réalisé par le Val d’Osne), ....
"Jeune éléphant pris au piège" d’Emmanuel Fremiet (1824-1910). Fonte de fer de Durenne, autrefois dorée. Commandée en 1877 pour l’Exposition universelle de 1878. Appartenait au décor des jardins du premier palais du Trocadéro.
"Cheval à la herse" de Pierre-Louis Rouillard (1820-1881). Fonte de fer de Durenne, autrefois dorée. Commandée en 1877 pour l’Exposition universelle de 1878. Appartenait au décor des jardins du premier palais du Trocadéro
"Jeune éléphant pris au piège" d’Emmanuel Fremiet (1824-1910).
Fonte de fer de Durenne, autrefois dorée. Commandée en 1877 pour l’Exposition universelle de 1878. Appartenait au décor des jardins du premier palais du Trocadéro.
- "Cheval à la herse" de Pierre-Louis Rouillard (1820-1881).
Fonte de fer de Durenne, autrefois dorée. Commandée en 1877 pour l’Exposition universelle de 1878. Appartenait au décor des jardins du premier palais du Trocadéro
  • L’usine de Sommevoire est devenue la S.A A. Durenne en 1895 à son décès.
    Après des acquisitions comme le Val d’Osne en 1931 et autres créations d’entreprises, l’usine prend en 1971 le nom de  la Sté Générale Hydraulique et Mécanique.
    La G.H.M a conservé une production de mobilier urbain et de fonte d’ornement.
> Association Les Compagnons de Saint-Pierre, 2 rue du Pont , 52220 Sommevoire - Dépositaire du Fonds de modèles Antoine Durenne.
Historique - Antoine Durenne - Le Paradis - Savoir-faire -Projet - Visites - Média/Presse - Liens utiles - Nous contacter - Page d'accueil
Les Fontes d'Art de Sommevoire